Ceux qui me suivent depuis mes débuts en tant que thérapeute, et mon changement de vie qui s’est opéré au fil du temps et des rencontres, savent à quel point l’environnement, les animaux et la santé au naturel font partie de ma vie de tous les jours. Après plus d’une dizaine d’années comme thérapeute, et maintenant écrivain pour partager avec vous mes expériences et mes connaissances. J’ai découvert il y a quelques mois le mouvement « Zéro Déchet » ainsi que « Slow Life », quoique celui-ci, j’y suis à plein temps depuis trois années sans la savoir. Ce n’est que le jour où je suis tombée gravement malade que j’ai compris à quel point il est important de prendre du temps pour soi et de s’écouter. C’est d’ailleurs ce qui m’a permis de tout lâcher pour vivre des journées zen, et d’écriture.

Après avoir lu le livre « L’art de la simplicité », j’ai commencé à faire le grand ménage chez nous. Un livre que je vous recommande vivement.

 

À présent je souhaite aller plus loin, et partir davantage vers le zéro déchet, du moins autant qu’il soit possible pour notre petite famille. Je ne souhaite pas aller vers l’excès comme Béa Johnson, j’ai besoin de couleur et de bien-être chez moi, afin d’apporter ma touche de positivité et sur certains points, un peu d’écologie en plus. Car d’après ce que j’ai pu lire que ce soit le livre « Zéro waste home » ou « Famille zéro déchet », il m’arrive par moment de me lire, mais il manque quelque chose ! Après je sais bien qu’il faut bien plus que deux livres pour tout savoir, il beaucoup se documenter, tester et bien réfléchir pour trouver les solutions adéquates à sa vie personnelle, car nous n’avons pas tous les mêmes besoins.

Cela fait déjà bien une année que je me suis lancé dans la création de mes propres produits cosmétiques, ménagers et pour notre santé (d’où ma formation de Phytoaromathérapeute et Naturopathe, entre autres). D’où mon idée d’écrire un livre sur cette expérience, pour tenter d’apporter ma contribution pour un avenir meilleur pour nos enfants, mais aussi pour tenter d’apporter des solutions que je pense plus simples, plus écologiques et économiques pour chacun.

 

Alors pour cette seconde semaine

Comme toujours je me lance à fond dans mes projets, et tout tourne autour du zéro déchet.

Aujourd’hui, après avoir fait mes premières courses zéro déchet dans mon supermarché habituel, celui où je fais les courses de ce que je ne trouve point en magasin bio. J’ai préparé mon pain maison, et me suis mise à faire la vaisselle. Alors que je nettoyais ma vaisselle, j’avais entre les mains le récipient en verre dans lequel je fais ma tisane du soir. Le manche s’était détaché du récipient alors qu’il est en verre, je n’aurais jamais pensé qu’il s’agissait d’un manche collé. J’étais donc en train de le laver lorsqu’une autre partie se détacha, celle pour appuyer sur le filtre. Mon premier réflexe a été de le prendre et de vouloir le jeter au recyclage. Mais une idée me vint en tête, et si j’arrêtais de jeter, mais que j’essayais de le réparer. C’est là que je me suis dit qu’il fallait absolument que je me fasse une liste de ce qu’il faut faire ou non. Voici donc ma liste, après quelques moments de réflexion :

Réduire

Cultiver

Réutiliser

Optimiser

Restaurer

Recycler

 

  • Réduire mes achats au strict minimum en préparant ma liste de course à l’avance, en ayant déjà établi la liste des repas de la semaine ; en évitant d’acheter du neuf, mais en trouvant d’autres moyens de se fournir comme les marchés aux puces, Emmaüs, les petites annonces ou encore la location ;
  • Cultiver son potager, ses herbes aromatiques et arbres fruitiers. Je pense qu’il est possible d’avoir un petit potager même sur un balcon. Il existe tant de solutions à mettre en place, potager au carré, suspendu, à la verticale, en permaculture ou en biodynamie, il y a de nombreuses possibilités à étudier. Cultiver est une autre manière de méditer, cela fait du bien au moral, apporte satisfaction et permet de faire des économies ;
  • Réutiliser ce que j’ai déjà à la maison en faisant d’abord un tri, en regardant ce qui pourrait servir à présent dans notre changement de mode de vie, en donnant une autre fonction à un objet ;
  • Optimiser chaque objet à la maison pour gagner de la place, du temps ; mettre en place des listings et notes toujours pour gagner du temps que l’on pourra consacrer à prendre soin de soi, par exemple ;
  • Restaurer ce qui est cassé au lieu de jeter, restaurer un objet non utilisé pour lui donner une autre fonction ou éviter de le jeter ;
  • Recycler ce qui ne sert plus en donnant, en le vendant ou en le troquant contre quelque chose d’utile, en le mettant au compost.

 

Mon petit bilan, côté courses :

 

Cette semaine je suis allée faire mes courses dans un supermarché standard, au début je n’osais pas trop puis finalement j’ai demandé pour avoir des restes de viandes pour mes chiens. Et très étonnée, la personne m’a dit qu’il n’y avait pas de soucis. Comme quoi il ne faut pas hésiter, ils comprennent bien lorsqu’on explique. J’ai aussi été très surprise de découvrir qu’il y avait des bacs pour les céréales en vrac, comme quoi même le Super U s’y met. Idem pour le passage en caisse, aucune question, elle a tout simplement scanné chaque sac à vrac comme s’il s’agissait de leurs emballages.

J’ai aussi testé le magasin Day bis Day de Strasbourg. Lorsque j’ai découvert qu’il y en avait un près de chez moi, j’ai été très contente. Sur place, il y avait du choix même si cela reste encore petit et ne comble pas tous les besoins. Cependant peu de bio, et c’est bien dommage.

Mon magasin bio habituel, la Maison Vitale ? Très peu de vrac, et la viande et le fromage, tout est déjà emballé. Pas vraiment intéressant pour le vrac. Croisons les doigts pour qu’ils finissent par changer cela par la suite.

 

Ce que j’ai mis en place cette semaine :

 

  • Je stocke depuis des mois tous les bocaux en verre de jus de tomate et légumes achetés en magasin, à présent je les nettoie bien et y mets mes ingrédients ;
  • J’ai aussi continué le tri dans la maison pour de futurs marchés aux puces ;
  • J’ai commencé à me préparer des listes de produits essentiels pour fabriquer mes produits avec encore moins d’ingrédients que ceux que l’on voit habituellement dans les recettes que l’on trouve sur le net ;
  • Je me suis renseigné comment nourrir 5 chiens sans faire de déchets.

 

Une liste un peu plus courte que la semaine dernière, car beaucoup de travail avec mon livre qui sort en septembre et la préparation de la chambre de la petite.

Semaine prochaine, je me consacre à la cuisine, et vous ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le & Enregistrez-le sur Pinterest !

%d blogueurs aiment cette page :